Contactez-nous

Association valaisanne des professionnels des sciences humaines

1950 Sion

info.avpsh@gmail.com

© 2016 Domstuder.com

Suivez-nous

  • Facebook Clean Grey

Les

DOMAINES

HISTOIRE DE L'ART

Pour l’anecdote….

 

– Et vous, qu’est-ce que vous faites dans la vie ?

 

– Je suis historienne de l’art.

 

– Ah ? Vous peignez quoi ?

 

– Heu…

 

Formation

Obtention du diplôme : formation universitaire sur 5 ans minimum (3 années consacrées au Bachelor et 2 années au Master). Prolongement possible avec un doctorat.

Le métier

L’histoire de l’art relève avant tout de l’histoire, cette discipline qui permet de connaître et comprendre le contexte de création (social, économique, politique, artistique,  culturel, etc.) de toute «œuvre d’art». L’histoire de l’art s’applique à divers domaines et à toutes époques : architecture, peinture, sculpture, gravure, vitrail, orfèvrerie, mobilier, arts décoratifs, photographie, etc. La liste est longue !

 

Si le point de départ du travail est l’étude de l’objet artistique quel qu’il soit, la recherche d’une documentation écrite et iconographique le concernant s’avère indispensable. Un bon sens de l’observation, ainsi que la consultation d’archives publiques ou privées et le recours à une bibliographie scientifique et littéraire, sont les outils de base de l’historien de l’art. Après la recherche vient le moment de la transmission et de la mise en valeur des résultats par le biais de publications plus ou moins conséquentes, de conférences, de colloques, d’accrochages…

Qualités requises: esprit critique, d'analyse et de synthèse - Sens de l'observation - Curiosité - Qualités de communiquer ​

 

Les débouchés

De nombreux historiens de l’art travaillent dans des institutions qui œuvrent à la conservation et à la mise en valeur du patrimoine artistique, comme les musées. Acquisitions, inventaires des collections, accrochages et catalogues d’exposition, visites guidées et programme de médiation culturelle font partie de leur quotidien. Les bacheliers qui se destinent au monde muséal peuvent obtenir un Master en études muséales à l’Université de Neuchâtel. A noter qu’il est également possible de compléter sa formation postérieurement en suivant le Master of Advanced Studies (MAS) en Conservation du patrimoine et muséologie des beaux-arts, organisé en commun par les Universités de Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel.

 

D’autre part, l’historien de l’art peut être actif dans les Services publiques en charge de la conservation des monuments historiques ou de la protection des biens culturels. Leur mission est d’inventorier et de documenter des objets ou bâtiments, de leur attribuer une valeur, de les mettre sous protection au moyen d’un classement et de les préserver au mieux de dommages irrémédiables. Une connaissance pointue des matériaux et des techniques de restauration est un atout pour ce type d’activité.

 

Le marché de l’art emploie des historiens de l’art, que ce soit dans les galeries privées, les assurances ou les sociétés de vente aux enchères. A cela s’ajoutent encore ceux qui enseignent cette branche, qui deviennent journalistes, ou qui ont intégré l’une ou l’autre structure culturelle, ainsi que les indépendants qui travaillent sur mandats. Comme pour d’autres professionnels des sciences humaines, les compétences acquises durant les études permettent aux historiens de l’art de faire valoir une grande polyvalence et d’agir dans des domaines variés.

En voici quelques exemples :
 

  • Conservation et mise en valeur du patrimoine

  • Inventorisation du patrimoine, recensement

  • Musées locaux, musées régionaux et supra-régionaux

  • Commissariat d’expositions temporaires

  • Galeries d’art

  • Ateliers de restauration

  • Associations / sociétés de patrimoine

  • Médiation culturelle

  • Médias

  • Assurances (estimation des œuvres d’art)

  • Sociétés de vente aux enchères

  • Enseignement

  • Publications écrites

  • Gestion de projet

  • Indépendant, travaillant sur mandats

Auteure: Laura Bottiglieri